Les films primés de la 21e édition

Le prix du public 2019

Ce sont huit films de la catégorie FOCUS SUD qui ont été soumis au regard des spectateurs.trices. Appelé à voter après les projections, le public a distingué La llorona du réalisateur guatémaltèque Jayro Bustamante.

Présent à la clôture du festival, le lauréat a déclaré: «Les films sont pensés depuis leur genèse dans le but de rencontrer le public. Il n’y a pas de moment plus important parce que le message du film trouve son écho. Son chemin vers l’intérieur de l’être humain peut commencer. Pour le cinéma d’auteur, les prix décernés par les festivals et les professionnels sont importants car ils reconnaissent le travail, l’effort et le talent de toute une équipe. Les prix décernés par le public ne sont pas seulement réconfortants dans les même aspects, ils nous disent à nous cinéastes que le public fait désormais partie du projet. L’histoire qu’on a partagée a été acceptée, appréciée et elle va continuer à vivre à travers le public. Il n’y a pas de meilleur prix pour un film que celui décerné par celles et ceux à qui il était destiné.»

 

 

Dernier volet d’un triptyque qui avait commencé avec Ixcanul, qui traite des traditions mayas, puis continué avec Temblores, qui vient secouer le tabou de l’homosexualité, La llorona finit de dresser un portrait critique de la société guatémaltèque. Dans son travail, Jayro se penche sur la place des exclu.e.s, des laissé.e.s pour compte, des êtres en marge de la société qui ont subi une certaines forme de violence.

D’une valeur de CHF 4’000, le prix du public – FOCUS SUD est cofinancé par la Fédération genevoise de coopération et Helvetas.

 

Le prix du Jury des Jeunes 2019

Une sélection de huit films qui constituent les premières œuvres de jeunes talents émergents. Et qui dit jeunes talents, dit jeunes critiques. Une immersion totale dans le cinéma latino-américain, guidée par le réalisateur et formateur Jorge Cadena.

Cette année, le prix a été attribué au film ​​Los días de la ballena de la réalisatrice colombienne Catalina Arroyave Restrepo. 

Le Jury de Jeunes a exprimé lors de la remise: «[Le film de Catalina] nous a proposé une autre perspective sur les violences omniprésentes en Colombie. Avec les deux personnages principaux, on découvre une jeunesse qui défie la dureté de la vie quotidienne à Medellín en utilisant l’art comme résistance. Les métaphores, la musique, la vie, la famille et les amis. Ce long métrage est à l’image de la jeunesse colombienne.»

Les jeunes étudiant.e.s genevois.e.s sont entré.e.s en résonance avec la jeunesse colombienne de Medellín. Malgré le fait qu’elles vivent dans des contextes différents, dans des pays différents et dans des situations différentes, les jeunesses d’ici et de là-bas se sont retrouvées autour des mêmes combats et de la même soif de liberté.

 

 

Cette année, le Jury de Jeunes a également tenu à décerner une mention spéciale au film chilien Perro bomba du réalisateur Juan Cáceres.

Dans les mots des jeunes étudiants: «[C’est] un film qui nous a exhorté à réfléchir à la question de l’immigration d’un point de vue intimiste. Une approche qui nous a permis de partager avec le protagoniste les obstacles et discriminations générées par une société ethnocentrée faite d’inégalités et d’exclusion.»

D’une valeur de CHF 4’000, le prix du Jury des Jeunes – OPERA PRIMA est cofinancé par Terre des Hommes Suisse, Eirene Suisse et SWISSAID Genève.