Les films primés de la 22e édition

Le prix du Jury des Jeunes 2020

La catégorie Opera prima propose une sélection de six films qui constituent les premières œuvres de talents émergents en Amérique latine. Et qui dit nouveaux talents, dit nouveaux critiques. C’est une première œuvre colombienne d’une grande beauté, El alma quiere volar, de la réalisatrice prometteuse Diana Montenegro, qui a su toucher en plein cœur les membres du Jury des Jeunes, encadré.e.s par Damián Plandolit, monteur uruguayen.

« En cette période de crise sanitaire, le cinéma nous invite à sortir de nos maisons pour voyager à travers des lieux et des cultures peu connues, pour nous glisser dans le quotidien d’autres personnes et ainsi expérimenter tant d’autres vies possibles. Cette expérience nous a permis de comprendre que la culture ne s’arrête pas à un enfermement, mais qu’elle continue de s’étendre. […] Ces six films nous ont poussé à réfléchir sur le monde dans lequel nous vivons, à travers des personnages qui parlent de solitude, de déracinement, d’existence et de mort mais aussi de solidarité, d’identité et d’émancipation », ont déclaré les membres du Jury des Jeunes.

En évoquant El alma quiere volar, les jeunes ont ajouté: « Ce film nous a laissé un message clair et intense : aucun dieu, aucune religion, aucun ordre extérieur ne viendra nous sauver. Seuls l’amour et la solidarité nous libéreront de notre souffrance. Pour toutes ces raisons mais également parce que nous espérons que ce premier prix motivera d’autres femmes à perpétuer un cinéma de cette intensité, nous l’avons choisi ».

 

Doté de CHF 4’000.-, le Prix du Jury des Jeunes est cofinancé par Terre des Hommes Suisse, Eirene Suisse et SWISSAID Genève.

 

Le prix du public 2020

Ce sont six films de la catégorie Focus Sud qui ont été soumis au regard des spectateurs et des spectatrices lors de cette édition particulière. Le public, qui cette année pouvait voter en ligne dans toutes les régions de Suisse, a plébiscité Los lobos, du réalisateur mexicain Samuel Kishi Leopo.

Quelques mots de René Longet, président de la Fédération genevoise de coopération:

« La Fédération genevoise de coopération (FGC) est heureuse de contribuer, comme chaque année, à travers les financements de la Ville et du Canton de Genève, au festival FILMAR en América Latina qui exprime l’importance de la dimension culturelle du développement. La culture, en effet, souligne magnifiquement l’unité dans la diversité du genre humain, notre appartenance, malgré toutes nos différences, au même monde, à une même humanité dont les destinées sont liées.
Los Lobos nous montre Lucia et ses deux garçons de 5 et 8 ans arrivant au Nouveau Mexique et nous fait suivre leur quotidien à travers leurs yeux. Confrontée à la précarité et à la nécessité, pleinement consciente de sa situation, Lucia ne néglige aucun de ses devoirs d’éducation et cumule deux emplois mal payés sans jamais perdre sa dignité, son sens de l’à-propos, sa lucidité. La lenteur de la caméra traduit bien les longues journées de Max et Léo, confrontés à un environnement déroutant. Une œuvre émouvante de Samuel Kishi Leopo, de plus, largement autobiographique. Merci Samuel de nous avoir restitué ce moment de votre vie, cette lueur d’espoir qui ne doit jamais mourir car c’est elle qui nous porte en avant ! »

 

Le discours de René Longet à lire entièrement sur: https://filmaramlat.ch/docs/FGC_PP.pdf

Doté d’un montant de CHF 4’000.-, le prix du public est cofinancé par la Fédération genevoise de coopération et Helvetas.