El Amparo
Rober Calzadilla

À la fin des années 80, à la frontière entre le Venezuela et la Colombie, près de la Rivière Arauca, deux hommes survivent à une attaque armée. Plusieurs de leurs compagnons sont assassinés. L’armée les accuse d’être des guérilleros et tente de les arracher à leur cellule, les soumettant à la surveillance de la police locale et des villageois.

Dans ce premier long-métrage, le cinéaste vénézuélien fictionnalise un fait réel qui s’est produit en 1988, et qui est inscrit dans les mémoires comme « la masacre de El Amparo ». Récemment ovationné à Saint Sébastien, le film utilise l’ellipse du drame comme élément fondateur et nous éblouit.

X