El codo del diablo
Ernesto et Antonio Jara Vargas

L’effervescence des reformes sociales des années 1940 placent le Costa Rica à l’avant-garde du changement social en Amérique latine. Puerto Limón, 1948 : quatre jours avant Noël, Setico, âgé de 12 ans, doit prendre un train pour partir à la recherche de son père. Il ne le trouvera jamais, car il a été massacré dans un lieu connu comme “Le coude du diable”. Avec lui, cinq autres hommes politiques ont été assassinés. Par les voix tièdes et passionnées de leurs témoins combinées à des matériaux d’archives et à une reconstruction fictionnalisée, cette co-réalisation révèle une page oubliée et méconnue de l’histoire du Costa Rica.

 

X