El día que murió el silencio / The day silence died
Paolo Agazzi

Oscar, habitant hors normes de Villaserena, se fait le narrateur de cette comédie dramatique teintée de réalisme magique : dans son village isolé de tout, débarque un jour Abelardo Ríos Claros (l’acteur argentin Darío Grandinetti), qui y installe la première radio du lieu, Radio Nobleza. Avec quatre hauts-parleurs stratégiquement placés, il se met à abreuver les habitants de musiques de toutes sortes, de témoignages, de promotions, anéantissant le silence et finissant par convertir le lieu en enfer et révéler à tous vents ce que le village était parvenu à taire jusqu’alors. Entre autres, les secrets sur la disparition de la jeune mariée Celina… Un film bolivien incontournable, porté par sa fluidité narrative et par l’interprétation poétique de Darío Grandinetti.

Prix Catalina de Oro du Meilleur acteur au Festival de Carthagène 1999 (Colombie), Prix de la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique (FIPRESCI) au Festival de Troya 1999 (Portugal), Maya du Meilleur Film de la Décade à La Paz en 2000 (Bolivie), Stradivarius de la Meilleure Musique Originale, Prix du Public au Festival International de Trieste 1999.

 

X