El silencio de las moscas
Eliezer Arias

Dans les Andes vénézuéliennes, une vague ininterrompue de suicides de jeunes adultes a provoqué l’interrogation d’Eliezer Arias, anthropologue. Il a souhaité que ces morts sortent du silence. Ce silence, qui laisse entendre le bruissement des mouches, est tout ce que laissent les suicidés à leurs proches. Donner la parole à ceux qui sont restés, faire vivre l’émotion du souvenir et de l’absence, montrer l’inexorabilité de la vie qui demeure sont les inspirations de ce film. En filigrane, les rapports sociaux et familiaux, les préjugés, les détresses, les déceptions se dessinent. Le paysage majestueux et austère des Andes, habité par ses fantômes et parcouru par les vivants, nous offre sa beauté et sa poésie.

 

X