Filmer obstinément, rencontre avec Patricio Guzmán
Boris Nicot

Un portrait du réalisateur Patricio Guzmán, pensé comme un voyage au travers de sa riche filmographie entrelacée avec l’histoire récente du Chili. Le cinéma y apparaît comme un réceptacle des faits historiques avec comme point de départ le coup d’état de Pinochet en 1973, que Patricio Guzmán vit encore « comme s’il avait eu lieu il y a trois mois ». Boris Nicot le suit dans sa quête de sens en tant que cinéaste: de l’observation au récit, de sa table au banc de montage, en passant par ses images d’archives. Décrire, toujours décrire, pour mieux comprendre et pour rendre les faits présents et la réalité palpable. Filmer obstinément nous livre également les avancées de son dernier projet Bouton de nacre. Une leçon d’histoire, une leçon de cinéma.

 

 

X