Mãe só há uma / D’une famille à l’autre
Anna Muylaert

À São Paulo, Pierre est un adolescent entourée d’amour dans un noyau familial (sa mère, sa petite soeur, sa tante) qui lui offre la liberté nécessaire à l’expérimentation des 17 ans: la musique, les premiers tâtonnements sexuels, l’exploration des goûts et des sens. Sa vie bascule lorsqu’un secret caché derrière ses origines fait surface. Enlevé à « sa » famille, il est déplacé chez des étrangers que la génétique assigne comme ses parents. Déchiré entre la justice et le crime, quelle est la place du coeur?

Avec La deuxième mère (2013), Anna Muylaert avait livré un premier film bouleversant sur l’amour maternel, les liens de sang, les enjeux de classes. Et c’est avec grande classe qu’elle touche, avec Mãe só há uma, aux mêmes arguments, sans répétition, mais avec la même capacité d’éblouir et d’énergiser le spectateur.

X