Santa y Andrés
Carlos Lechuga

Cuba,1983. Santa est une paysanne solitaire et une militante disciplinée. Un jour, elle reçoit l’ordre d’aller surveiller Andrés, un écrivain homosexuel mis au ban de la société par le gouvernement pour ses écrits et sa morale. Dans la délicatesse de la rencontre entre un colibri et une fleur, ces deux êtres se trouvent, se découvrent, se reconnaissent. Après Melaza (2014), ce deuxième long-métrage du cubain Carlos Lechuga est une ode à la liberté, une histoire d’amitié entre deux âmes qui s’accompagnent dans leurs destinées.

X