Yo soy la felicidad de este mundo
Julián Hernández

Emiliano est réalisateur. Perdu dans ses pensées, il met en scène sa propre vie, avant que la réalité ne le rattrape. Durant le tournage d’un documentaire sur le monde de la danse, il tombe amoureux d’Octavio, un jeune danseur qui vise le rôle de principal dans l’œuvre d’Emiliano. À la recherche de la beauté et de l’inspiration, le processus créatif se décline en couches : le film, la danse, l’amour, le sexe. Yo soy la felicidad de este mundo devient un long-métrage sur le cinéma en soi, presque une allégorie, une mise en abîme.

X