Dimanche 15 novembre – Auditorium de la Fondation Arditi

Journée JOYAUX DE FESTIVALS

En 2015, le cinéma latino-américain s’est distingué à de multiple reprises dans de nombreux festivals de films. FILMAR s’est démené pour vous offrir la possibilité de voir ces films qui ont émus les jurys de part le monde. Lion d’Or de Venise, Ours d’Argent à Berlin ou encore Caméra d’Or à Cannes, ils vous seront présentés, en exclusivité, à FILMAR. Découvrez en quatre d’entre-eux lors de la journée spéciale Joyaux de Festivals, le dimanche 15 novembre à l’Auditorium de la Fondation Arditi.

 

14h00Magallanes2

Magallanes

Salvador del Solar, Pérou, 2015, fiction, 109’, vo st fr

La vie calme et tranquille de Magallanes chavire lorsque Celina monte dans son taxi sillonnant les rues de Lima. Cette fille, il l’a connue lors des années sombres du Sentier Lumineux, lorsqu’il faisait partie de l’armée péruvienne. Cette rencontre propulsera Magallanes dans un plan risqué pour tenter d’aider Celina. Un thriller politique et psychologique haletant, un film sur la dignité, dans lequel les hommes ne sont ni bons, ni mauvais, ils essaient juste de se sauver.

Acclamé au dernier Festival International du Films de San Sebastián

 

el_club16h15

El club

Pablo Larraín, Chili, 2015, fiction, 98’, vo st fr

Quatre prêtres vivent reclus dans une maison au bord de la mer, dans le sud du Chili. Chacun d’eux cherche la rédemption, ils ont tous un pêché à expier. Placés sous la direction d’une femme de poigne, leur quotidien est discipliné, pâle et stricte. Soudain, l’arrivée d’un nouveau camarade perturbe l’équilibre fragile de la routine de cette micro communauté, réveillant les sombres secrets du passé.

Un nouveau film dérangeant et réussi pour le cinéaste chilien, après le succès de No.

Alfredo Castro, acteur fétiche de Larraín, nous livre encore une fois une interprétation troublante.

Le films a reçu l’Ours d’Argent à la Berlinale en 2015

 

18h30desde_alla2

Desde allá

Lorenzo Vigas, Venezuela, Mexique, 2015, 93’, vo st fr

Armando, 50 ans, prothésiste dentaire, vit dans la solitude d’un appartement, paralysé dans le temps. Il parcourt la ville de Caracas à la recherche de jeunes hommes, leur offre de l’argent pour qu’ils l’accompagnent chez lui. Armando ne les touche pas, il les observe seulement, baignant dans une perversion latente. La rencontre avec Elder, 18 ans, leader d’une bande de délinquants, transformera sa vie, ses obsessions et sa perception de la violence dont Caracas est protagoniste.

Un premier film incisif et dérangeant, porté par la classe de l’acteur chilien Alfredo Castro. Lion d’Or à la Mostra de Venise

 

la_tierra_y_la_siembra220h45

La tierra y la sombra

César Acevedo, Colombie, France, Pays-Bas,

Chili, Brésil, 2015, fiction, 97’, vo st fr

Alfonso est un vieux paysan qui revient dans son pays, abandonné 17 ans auparavant. Son fils est gravement malade. Arrivé sur place, il découvre avec effroi que tout ce qu’il avait connu n’existe plus. Dans le labyrinthe des champs de cannes à sucre, les menaces et la poussière rôdent autour de sa famille. Le feu, la destruction, la mort frappent à la porte de leur maison. Dans ce climat apocalyptique, Alfonso se battra pour se rapprocher des siens et sauver le peu qu’il reste de son passé.

Une mise en scène magistrale illumine ce grand film sur le combat, la rédemption et l’attachement viscéral à la terre.

Caméra d’Or au Festival de Cannes