Présences latinos à San Sebastián

[FILMAR]

Chaque année depuis 1953, la petite ville du Pays Basque espagnol reçoit le gotha du cinéma mondial à l’occasion de son festival de films.

La 63e édition se tient cette année du 18 au 26 septembre.

La sélection officielle

Sur 22 films en compétition pour la Coquille d’Or, récompense suprême de la manifestation, 4 sont issus du vivier latino-américain.

Le réalisateur uruguayens, Federico Veiroj, présentera El Apóstata, son troisième film, qui relate l’émancipation d’un jeune homme.

Le film El Rey de la Habana de Agusti Villaronga (Rép. Dominicaine) narre, lui, la survivance d’un homme dans les rues de la Havane dans les années 90.

L’impact d’Eva Perón, pendant les 25 ans qui ont suivi sa mort, sur la société argentine est fabulé dans Eva no duerme du cinéaste Pablo Agüero.

Enfin, Cesc Gay, réalisateur espagnol, a tourné son nouveau film, Truman, à cheval entre l’Europe et l’Argentine. Les retrouvailles de deux amis que la vie avait séparés est le thème de cette nouvelle fiction.

Nuevos Directores

Dans cette section, la nouvelle génération de cinéastes est à l’honneur avec une sélection de premiers films de réalisateurs émergents.

Parmis eux, l’Argentin Eugenio Canevari  (qui présentera Paula) et le Chilien Sebastían Brahm (Vida sexual de las plantas).

Horizontes Latinos

Les meilleures productions  latino-américaines de l’année se donnent rendez-vous dans la section – hors compétition –  Horizontes latinos. A l’intérieur de cette sélection, se cache la perle qui sera le film d’ouverture de FILMAR 2015.

Nous vous invitons à explorer le programme du festival via leur site.

 
X